514 942.8977
514 942.8977

​Vendre avec un courtier ou par soi-même ?

Analysez froidement la situation pour une décision judicieuse

Vous souhaitez vendre votre maison? Vous hésitez entre l'option de la vendre par vous-même ou le faire avec un courtier immobilier professionnel? Dans le contexte actuel, que le marché de la revente soit équilibré ou non, il s'agit d'une question qui mérite réflexion.
 
Le fait «d'économiser» la commission du courtier pèse souvent lourd dans la balance lorsque vient le temps de prendre la décision de vendre sa maison par soi-même. De plus, avec les ressources Web disponibles, la mise en marché de votre propriété vous semble aussi facile qu'un jeu d'enfant. Est-ce vraiment le cas?
 
Faites l'exercice des avantages et des inconvénients de vendre votre maison vous-même!
 
Pour en avoir le cœur net, évaluez la situation objectivement en établissant la liste des avantages et des inconvénients. Vous pourrez par la suite choisir la meilleure option, selon votre personnalité, votre disponibilité, vos connaissances et habiletés.
 
Avantages
  • Bénéfice financier en économisant sur la commission du courtier. Il faut toutefois se rappeler que vous aurez malgré tout, des frais à payer pour les services de certains professionnels appelés à vous seconder dans votre travail. Ces frais peuvent représenter quelques milliers de dollars.​
  • Meilleure connaissance de votre maison. Vous êtes la meilleure personne pour vanter les mérites de votre propriété. Toutefois, êtes-vous confortable avec l'idée d'accueillir les visiteurs et de leur «vendre» ses caractéristiques?
  • Contrôle sur tout le processus. Vous êtes dans le siège du conducteur. C'est à vous de décider si vous prenez la première proposition reçue ou si vous la refusez pour attendre une offre plus avantageuse. Vous pouvez prendre le temps que vous désirez pour vendre votre propriété.
  • Choix et contrôle des visites. Là encore, c'est à vous que revient le rôle de gérer les demandes de visites, de détecter les «fouineurs» des véritables acheteurs, bref, de qualifier les visiteurs pour vous éviter des visites inutiles.
 


Inconvénients
  • Prix de vente. L'une des premières tâches à accomplir est de fixer un prix de vente réaliste. Vous devez protéger votre patrimoine financier familial en ne vendant pas à perte. Toutefois un prix trop élevé risque de vous éloigner des acheteurs potentiels et de nuire à une vente plus rapide. Vous devrez recourir à des experts pour vous aider à établir ce prix de vente.
  • Disponibilité et compétences. Vendre sa maison ou son condo exige un investissement important en temps et énergies. Cela requiert des compétences que vous pouvez développer au fil du temps ou de vos recherches. Dans tous les cas, cela demande de s'y consacrer pleinement. Est-il plus rentable pour vous de travailler ou de vendre votre maison?
  • Sécurité.
    • Ne pouvant bénéficier du réseau de ressources du courtier immobilier, vous avez l'obligation de magasiner vos experts techniques et juridiques afin de vous éviter des complications. Certaines d'entre elles peuvent avoir des incidences financières importantes. Il vaut mieux prévenir.
    • Avez-vous précisé les critères vous permettant de laisser entrer des étrangers dans votre maison (apparence, expression, etc.) et dans quelles conditions (en présence de deux adultes, enfants, etc.)? Voilà un aspect qu'on oublie facilement et qui requiert pourtant toute votre attention pour vous éviter des désagréments.
  • Une connaissance de la négociation. Vous maîtrisez parfaitement l'art de la négociation? Tant mieux, car vous aurez intérêt à rehausser votre niveau d'habileté pour surmonter et gérer l'aspect émotif de la situation. Ce n'est pas toujours facile de faire face à des acheteurs qui n'hésiteront pas à faire ressortir les défauts de votre maison et à émettre des commentaires négatifs pour réduire le prix demandé.
  • Protection. En l'absence de courtier immobilier dans votre démarche, vous ne pouvez bénéficier de son assurance responsabilité qui protège le public dans les cas de fraude, d'erreur, de négligence ou d'omission.
  • Accès aux plus importantes vitrines (Centris® et SIA/MLS®). Les consommateurs qui vendent eux-mêmes leur maison ne peuvent pas afficher leur propriété sur les plus importants sites immobiliers du Québec et du Canada, les réseaux Centris® et SIA/MLS® (ou centris.ca et realtor.ca). Ces sites constituent le premier outil marketing de référence en immobilier pour l'ensemble des consommateurs et des professionnels. On y retrouve l'ensemble des inscriptions des courtiers immobiliers au Canada et au Québec.
  • Gestion des propositions multiples. Sans règles claires et bien définies, le propriétaire vendeur peut se retrouver dans un imbroglio juridique dangereux lorsqu'il reçoit plusieurs propositions en même temps. Plusieurs litiges proviennent de ces situations difficiles à gérer. Une bonne planification s'impose.
  • Commission du courtier et bénéfice financier. Contrairement à la croyance populaire, il n'existe aucune loi qui impose la commission du courtier. Cette dernière est soumise au jeu du marché. Elle est donc en tout temps négociable. Avant de prendre la décision de vendre par vous-même votre propriété pour économiser la commission du courtier, validez le coût réel des services d'un courtier dans votre secteur. Vous serez peut-être surpris de découvrir que l'économie n'est pas aussi importante qu'imaginée surtout en considérant tous les efforts et énergies à déployer pour bien vendre votre demeure en toute sécurité.

À retenir
  • 70 % des 80 000 ventes annuelles de propriétés inscrites par les courtiers immobiliers au Québec sont réalisées avec l'aide d'un courtier collaborateur, soit le courtier qui accompagne des acheteurs. Ce courtier obtient généralement la moitié de la commission prévue au contrat.
  • Le courtier immobilier est un professionnel du courtage immobilier. Il vous fait bénéficier de ses connaissances du marché, de son expertise en mise en marché et de la négociation. Il prend en charge toutes les procédures et validations nécessaires à la réussite de la transaction. Il vous fait profiter également de tout son réseau de contacts d'experts.
  • Il est généralement rémunéré à commission, une commission qui a été négociée, selon les lois du marché, avec le propriétaire vendeur lors de la signature du contrat. Malgré tous les efforts fournis, le courtier immobilier n'est pas rémunéré s'il n'y a pas de transaction (à moins d'une entente spéciale incluse dans le contrat).