514 942.8977
514 942.8977

CONSEILS PORTES ET FENÊTRES ÉCORESPONSABLES (2 de 4)

Samedi, 23 juillet 2016


 
 
 




PRIVILÉGIER LES TYPES DE FENÊTRES LES PLUS ÉTANCHES ET LES PLUS DURABLES
Afin de réduire l’utilisation de ressources, tout en optant pour des fenêtres à haut rendement énergétique, mieux vaut choisir des cadres en bois, en aluminium, en fibre de verre, ou un mélange hybride de ces matériaux. Parmi les différents types de fenêtres, les plus étanches sont les modèles à battants : les quatre côtés du châssis sortent du cadre lorsqu’on les ouvre, grâce au mécanisme qui les maintient.
 
VOICI DES RECOMMANDATIONS :
 
La fenêtre à battants (ou à manivelle) offre la meilleure étanchéité grâce à son double coupe-froid à compression pouvant être remplacé en cas de bris. Les fenêtres à guillotine et coulissantes doivent glisser le long du cadrage, ce qui empêche l’utilisation de coupe-froid aussi performants. L’étanchéité des modèles récents de fenêtres à guillotine a toutefois été grandement améliorée.
 
On doit porter une attention particulière aux fenêtres du sous-sol : le puits devant la fenêtre doit être sous le bas de la fenêtre, recouvert de pierre concassée et muni d’un drain raccordé au drain français pour évacuer rapidement l’eau.
 
Il existe plusieurs choix de matériaux pour les fenêtres. Bien que chacun présente des avantages et des inconvénients, le premier critère à considérer devrait être la durabilité afin d’allonger la durée de vie du produit
 
  • L’aluminium est très durable, nécessite peu d’entretien et offre la meilleure rigidité, ce qui permet de plus grandes fenêtres. Il a cependant une haute conductivité thermique : la structure du châssis doit donc être bien isolée, par exemple avec de la mousse de polyuréthane et avec un bris thermique incorporé au cadre.
 
  • La fibre de verre est rigide, très durable, elle nécessite peu d’entretien et offre une bonne efficacité énergétique en raison des battants injectés de mousse de polyuréthane. Elle peut également être recouverte d’aluminium à l’extérieur et de bois à l’intérieur, mais peu de modèles offrent cette option.
 
  • Le bois est chaleureux, durable, rigide, et il offre une bonne isolation. Il doit cependant être entretenu régulièrement pour prévenir les moisissures et préserver son apparence. Afin d’éviter ce problème, le cadrage extérieur peut être recouvert d’aluminium. Le recouvrement doit être parfaitement étanche pour prévenir le pourrissement du bois.
 
  • Bien qu’abordable, facile d’entretien et offrant une bonne isolation, le PVC de mauvaise qualité peut dégager du chlore dans l’air intérieur de la maison et se dégrader sous les rayons UV. Il est donc important de choisir un PVC de qualité supérieure, notamment avec un profilé plus épais. De plus, le PVC est moins solide que le métal : les cadrages doivent être plus larges, ce qui réduit la surface vitrée. La production et l’enfouissement du PVC peuvent émettre des polluants toxiques pour l’environnement. Privilégiez les couleurs claires pour limiter la contraction et la dilatation thermiques et prévenir la décoloration due aux UV. Si vous optez tout de même pour un PVC de couleur foncée, choisissez un recouvrement extérieur en aluminium pour améliorer sa durabilité et limiter la décoloration.
 
Source : Rona.ca