514 942.8977
514 942.8977

Immobilier résidentiel à Montréal : le mois d'avril le plus actif depuis 2012

Jeudi, 4 mai 2017


 
 
 




La Chambre immobilière du Grand Montréal (CIGM) vient de publier les plus récentes statistiques du marché immobilier résidentiel de la région métropolitaine de recensement (RMR) de Montréal, établies d'après la base de données provinciale Centris® des courtiers immobiliers. Ainsi, 4 798 ventes résidentielles ont été conclues au cours du mois d'avril 2017, ce qui représente une augmentation de 1 % par rapport à la même période l'an dernier. Il s'agit du mois d'avril le plus actif depuis 2012.

Cliquez ici pour voir la vidéo sur les statistiques d'avril 2017.
 

Variation des ventes par secteurs

  • Deux des cinq principaux secteurs géographiques de la RMR de Montréal ont enregistré une augmentation du nombre de transactions en avril, soit Vaudreuil-Soulanges (+29 %) et la Rive-Sud (+3 %).
  • L'activité est demeurée stable sur l'île de Montréal, tandis que Laval (-3 %) et la Rive-Nord (-2 %) ont connu de légers replis à ce chapitre.

Statistiques par catégories de propriétés

  • La copropriété a été la seule catégorie à voir ses ventes progresser, avec une croissance de 9 % du nombre de transactions en avril.
  • L'unifamiliale (-3 %) et le plex (-1 %) ont plutôt affiché de légers reculs. 

Au chapitre des prix

  • Les copropriétés et les plex ont enregistré des hausses de prix modérées. Le prix médian des plex a atteint 488 000 $, soit 4 % de plus qu'il y a un an, et celui de la copropriété s'est élevé à 240 000 $, soit 2 % de plus comparativement à avril 2016.
  • Le prix médian des maisons unifamiliales a pour sa part augmenté de 7 % depuis avril 2016, pour atteindre 309 000 $. Il s'agit du plus fort taux de croissance à ce chapitre depuis juillet 2011. 

« La croissance des prix se fait plus soutenue pour l'unifamiliale puisque les conditions du marché sont de nouveau à l'avantage des vendeurs », souligne Mathieu Cousineau, président du conseil d'administration de la CIGM. « Le nombre d'inscriptions en vigueur est en forte baisse depuis un an pour cette catégorie de propriétés, ce qui a contribué à créer une certaine rareté », ajoute M. Cousineau.    

Nombre de propriétés à vendre

La tendance à la baisse de l'offre de propriétés à vendre s'est poursuivie. Le nombre de propriétés résidentielles inscrites sur le système Centris® des courtiers immobiliers (29 519) a reculé de 14 % en avril.

SOURCE Chambre immobilière du Grand Montréal