514 942.8977
514 942.8977

Le gouvernement du Canada prend des mesures pour que le marché du logement demeure dynamique, concurrentiel et stable

Mercredi, 20 janvier 2016


 
 
 




Dès le 15 février 2016 : hausse de la mise de fonds pour les propriétés de plus de 500 000 $
 
Le 11 décembre 2015 – Ottawa (Ontario) – Ministère des Finances
 
Le ministre des Finances, Bill Morneau, a annoncé aujourd’hui des modifications aux règles relatives à l’assurance hypothécaire garantie par le gouvernement, en vue de limiter les risques liés au marché du logement, de limiter l’exposition des contribuables à ces risques et de favoriser la stabilité à long terme. À compter du 15 février 2016, la mise de fonds minimale pour les nouveaux prêts hypothécaires assurés passera de 5 % à 10 % pour la partie du prix d’une habitation qui dépasse 500 000 $. La mise de fonds minimale de 5 % ne changera pas pour une habitation dont le prix est inférieur ou égal à 500 000 $.
 
L’annonce d’aujourd’hui découle d’une approche graduelle visant à accroître l’exigence en matière de mise de fonds minimale proportionnellement au prix d’une habitation. Les Canadiens qui ont déjà un prêt hypothécaire ne seront pas touchés par cette annonce.
 
Le gouvernement surveille continuellement le marché du logement et il s’engage à mettre en œuvre des mesures stratégiques qui permettent au marché du logement de demeurer dynamique, concurrentiel et stable. L’augmentation de l’avoir propre résidentiel joue un rôle important dans le maintien d’un marché du logement qui soit stable et sûr.
 
Lors de cette annonce, le ministre Morneau a également souligné les augmentations aux droits de cautionnement pour les programmes de titrisation parrainés par la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL), augmentations publiées aujourd’hui par la SCHL. En outre, le Bureau du surintendant des institutions financières a annoncé aujourd’hui qu’il prévoyait mettre à jour les normes de capital réglementaire au titre des hypothèques résidentielles pour veiller à ce que ces normes suivent le rythme de l’évolution du marché et des risques connexes. Ensemble, les mesures annoncées aujourd’hui augmenteront la résilience du système de financement du logement du Canada en vue de favoriser la stabilité à long terme et une croissance économique équilibrée.
 
Source : Ministre des Finances Canada
Image : tvanouvelles.ca