514 942.8977
514 942.8977

LES PRIX DES MAISONS EN HAUSSE

Jeudi, 16 juin 2016


 
 
 




En mai, l’Indice Composite National de Prix de Maison Teranet — Banque NationaleMC a crû de 1,8 %. Il s’agit de la plus forte montée pour un mois de mai depuis 2008.
 
D’ailleurs, au cours du dernier mois, les prix ont monté dans chacune des 11 régions métropolitaines couvertes par l’indice, une unanimité qui avait été vue pour la dernière fois en juin 2013. Toutefois, la croissance mensuelle des prix dépasse la moyenne nationale dans quatre régions sur 11.
 
Ainsi, en mai dernier, l’indice a gagné 2,9 % à Vancouver, 2,6 % à Hamilton, 2,0 % à Victoria et 1,9 % à Montréal. Quoique sous la moyenne, d’autres fortes augmentations sont survenues à Toronto (1,7 %), Ottawa-Gatineau et Québec (1,1 %) et Halifax (0,9 %). Les hausses mensuelles ont été modérées à Calgary (0,3 %), Edmonton et Winnipeg (0,2 %).
 
À Vancouver, il s’agissait d’un dix-septième mois d’affilée sans diminution de prix, l’indice établissant chaque fois un nouveau record. Pour Winnipeg, il s’agissait d’un cinquième mois, quoique cette séquence n’ait pas permis aux prix de revenir au sommet d’octobre 2015. Pour Toronto, il s’agissait d’un quatrième mois de suite, avec chaque fois l’établissement d’un nouveau record. D’ailleurs, l’indice composite a établi un nouveau record en mai, mais à part Toronto et Vancouver, cela n’a été le cas qu’à Victoria et Hamilton.
 
Depuis février, les prix progressent de plus de 2 % par mois à Vancouver. Sur 12 mois, la hausse atteint maintenant 21,7 %. Ceci reflète les conditions très serrées sur le marché de la revente, à en juger par les inscriptions et les ventes publiées par la Chambre immobilière du Grand Vancouver.
 
Au chapitre de la croissance des prix sur 12 mois, Vancouver est suivie de loin par Hamilton (13,8 %), Victoria (10,8 %) et Toronto (10,6 %). Ces quatre régions métropolitaines expliquent pourquoi l’indice composite a crû de 9,0 % en glissement annuel, la plus forte avancée depuis septembre 2010.
 
En comparaison, les prix ont à peine progressé à Ottawa-Gatineau (0,4 %) et Montréal (0,3 %), les prix demeurant stables à Winnipeg et diminuant à Calgary (-0,2 %), Edmonton (-1,7 %), Québec (-3,6 %) et Halifax (-4,7 %). La hausse des prix sur 12 mois à Hamilton est la plus forte à y avoir été enregistrée.
 
Source : Teranet Enterprises Inc. et Banque Nationale du Canada.