514 942.8977
514 942.8977

Petit guide pour une entrée d’auto réussie

Lundi, 27 juin 2016


 
 
 


Le pavage de l'entrée subit beaucoup d'usures au quotidien suite aux trafics, aux changements de température et aux effets néfastes causés par les cycles de gel et dégel. Bien que certains types de matériaux lui assurent une longue durée de vie, à un certain moment il devient important de refaire son entrée. Voici un aperçu des matériaux qui s'offrent à vous, avec leurs avantages et inconvénients respectifs.

Les principaux matériaux qui servent à paver une entrée sont l’asphalte, le béton et le pavé uni. Plusieurs critères tels que le choix, l’esthétique et la durabilité viendront guider votre choix.
 
Les matériaux et leurs coûts
L’asphalte, le pavé uni et le béton sont les matériaux les plus souvent utilisés pour le pavage de l’entrée.
 
L’ASPHALTE est l’option la plus abordable parmi les trois choix. Cependant, comparée aux autres, sa durée de vie est beaucoup plus courte (une quinzaine d’années). Si sa fondation granulaire est bonne, il peut durer jusqu’à 20 ans. Du fait qu’il n’est pas récupérable, l’asphalte est un choix néfaste au niveau environnemental et lorsqu’on le retire pour mettre un nouveau pavage, on doit payer pour le faire transporter au dépotoir.
 
Le PAVÉ-UNI est un mélange de sable, de ciment et d’agrégat. Même s’il est plus dispendieux au moment de l’installation, à long terme il vous reviendra moins cher. S’il est bien entretenu, sa durée de vie pourra s’étendre jusqu’à 30 ans. Ce matériau est installé en blocs, ce qui fait en sorte que si le sol bouge, il est possible de les déplacer pour remettre le sol à niveau. Une fois le problème réglé, suffit de remettre les blocs en place.
 
Coulé à même le sol, le BÉTON nécessite les mêmes procédés que le pavé uni. Sa durée de vie est également similaire.
 
S’il est possible d’avoir plusieurs couleurs et motifs avec le béton, le pavé uni permet une plus grande variété d’options des textures à mettre pour décorer son entrée. Comme l’asphalte coûte moins cher, pour économiser sans sacrifier l’aspect esthétique, vous pouvez installer quelques sections en pavé uni. Ce mélange de matériaux coûte peu cher et donne de très beaux résultats. Il suffit de laisser aller son imagination !
 
Peu importe le matériau choisi, il est important d’avoir un bon système de drainage dans son entrée et l’entrepreneur doit s’assurer de donner une pente d’au moins 2 % pour éviter que des flaques d’eau se forment et que l’eau s’accumule, surtout après les périodes de pluie. Une présence importante d’eau pourrait indiquer qu’il y a un problème avec votre entrée, que ce soit au niveau du drainage ou encore du pavage. À long terme, cela pourrait entraîner des problèmes plus graves.
 
Voici des approximations de prix. Ces derniers excluent l’excavation. Ces prix peuvent varier en fonction de plusieurs facteurs, dont la superficie des travaux, la qualité des matériaux, la région et l’entrepreneur.
Asphalte, à partir de 3 $ le pied carré, peut aller jusqu’à 10 $,
Béton, entre 7 $ et 15 $ le pied carré,
Pavé uni, entre 12 $ et 20 $, selon le type de pavé uni.
 
Une fois que votre choix s’est arrêté, spécifiez à votre entrepreneur quels types de véhicules emprunteront votre entrée. Cela pourrait avoir un impact sur l’épaisseur de l’asphaltage.
 
Bonne préparation de l’entrée, succès assuré
Pour s’assurer que l’entrée aura une longue durée de vie, une bonne excavation est nécessaire. On ne recommande pas de simplement recouvrir l’entrée existante, mais plutôt de la refaire complètement. En excavant le sol comme il se doit, on donne une stabilité plus forte à son entrée, ce qui diminue par le fait même les risques d’apparition de fissures. Il se pourrait quand même que certaines fissures apparaissent à cause des changements de température. Toutefois, si l’entrée est bien faite et bien entretenue, la quantité de fissures demeurera limitée.
 
En préparant bien son entrée, on s’assure de ne pas avoir à la refaire au bout de deux ans. Pour l’asphalte, on peut parler d’une durée de vie pouvant s’étendre jusqu’à 20 ans. Ce faisant, il s’agit d’un investissement qui rapporte à long terme.
 
Pour les maisons neuves, il faudra attendre une année, ou au moins un cycle de gel et dégel complet avant de recouvrir l’entrée. Ce processus permettra au sol et au gravier de bien se compacter, notamment avec le poids de la pluie et de la neige. Cette attente permettra de bien solidifier le tout.
 
Avant d’entamer les travaux, contactez votre municipalité pour connaître les règlements sur le pavage de l’entrée, surtout si vous venez d’acheter une construction neuve. Plusieurs recommandent que le pavage soit fait après la première année de construction. En vous informant, vous vous évitez bien des soucis.
 
Pour ce qui est des maisons déjà construites depuis plusieurs années, il n’est pas nécessaire d’attendre un cycle de gel-dégel avant de recouvrir son entrée. On peut donc procéder directement à faire l’excavation et le remplissage de gravier. Une fois, ce dernier bien en place, on doit attendre environ deux (2) semaines avant de poser l’asphalte. Ce processus permet au gravier de mieux se compacter et d’offrir une plus grande stabilité à l’entrée. Cette étape ne doit pas être négligée.
 
Par ailleurs, on peut également faire installer une toile de géotextile pour améliorer la circulation des liquides.
 
Finalement, un peu comme la toiture, il est préférable de ne pas procéder à de tels travaux lorsqu’il fait plus frais dehors. Idéalement, le pavage d’entrée doit être refait entre les mois de juin et septembre.
 
Source : soumissionrénovation.ca, Crédit photo : CAA Québec