514 942.8977
514 942.8977

Plancher de bois franc : massif ou ingénierie ?

Mardi, 14 juin 2016


 
 
 


Les planchers de bois franc d'ingénierie offrent des avantages intéressants sur les planchers de bois massif : ils sont plus stables à l'humidité et on peut les poser sous forme de plancher flottant.

Cependant, ils sont plus minces que les planchers de bois massif. Le bois massif devrait donc durer un peu plus longtemps, car il supportera davantage de sablage que le bois d'ingénierie.

Plancher de bois massif ou de bois d'ingénierie ? Tout dépend de l'usage que vous comptez en faire.

Caractéristiques des planchers de bois franc
 
Le plancher de bois massif ne peut pas être posé flottant. Il doit être cloué ou agrafé sur un sous-plancher de bois existant, généralement un contreplaqué.
De plus, le bois massif ne devrait pas être installé sur un plancher au-dessous du sol. En effet, le bois massif réagit davantage aux variations d’humidité. En été, si le sous-sol est très humide, le bois peut gonfler et écraser ses fibres latéralement causant l’ondulation des planches. En hiver, par temps sec, des espaces pourraient alors apparaître entre les planches.
 
Le plancher de bois d’ingénierie offre une plus grande polyvalence. Il peut être cloué, collé intégralement ou installé flottant (avec adhésif sur la languette et dans la rainure). Un plancher flottant offre des avantages importants :
  • c’est une solution économique pour les sous-sols ou les condominiums
  • en le posant sur une membrane acoustique il permet d’insonoriser les planchers contre les bruits d’impacts des pieds.
 
Choix de l’essence et du grade
 
L’esthétisme. Lorsqu’on choisit un plancher de bois dur (bois franc), la sélection des essences et du grade est d’abord une question de goût personnel. Tous les planchers sont suffisamment durs pour résister à un usage résidentiel normal. Chaque essence de bois et chaque grade de cette même essence donneront une apparence différente à votre plancher. De manière générale, les bois de grades inférieurs seront aussi durs, mais seront plus inégaux dans leur couleur naturelle et présenteront plus de caractéristiques visuelles comme les nœuds et les concrétions minérales.
 
Dureté et résistance à l’usure. La dureté du bois détermine sa résistance à l’usure des pas. Cette dureté est établie en fonction d’une charte de dureté du bois qu’on appelle la charte Janka. Le test Janka mesure la force nécessaire pour enfoncer dans le bois une bille de métal de 0,444 pouce de diamètre jusqu’à la moitié de son diamètre. Comme mentionné précédemment tous les bois durs commerciaux sont généralement suffisants pour un usage résidentiel. Cependant, dans des lieux passants ou si vous avez un chien de très grande taille, il peut être intéressant de choisir une essence en fonction de sa dureté pour résister davantage aux griffes ou aux petites roches qui se coincent parfois sous les souliers.
 
Choix de couleur : naturel ou teinté ?
 
De manière générale, choisissez préférablement une teinte naturelle. Les teintes naturelles se démodent moins et cela vous évitera de refaire la teinture pour l’agencer à votre nouveau mobilier ou à votre nouvelle couleur de murs.
 
Cependant, si vous recherchez une teinte particulière et qu’aucune des couleurs courantes ne correspond exactement à ce que vous cherchez, les fabricants de planchers pourront reproduire la couleur que vous désirez. Si vous désirez ensuite revenir à la couleur d’origine, le plancher pourra toujours être sablé par la suite.
 
Choisir la largeur des planches
 
La largeur des planches (lamelles) peut être déterminée pour des considérations esthétiques et pratiques.
 
Dans une petite pièce, on peut préférer les lamelles étroites. Elles ont l’avantage de moins rétrécir sur la largeur lors de changements d’humidité importants. Elles ont aussi une apparence plus traditionnelle.
 
Dans une pièce de grandes dimensions, d’allure moderne ou contemporaine, les planches plus larges offrent une apparence plus luxueuse et plus épurée. De manière générale, je déconseille d’utiliser des lamelles de bois massif de plus de 3 ¼ po pour éviter l’apparition d’espaces disgracieux entre les planches.
 
Si vous désirez des planches plus larges choisissez du bois d’ingénierie tel que le plancher Symmetry ou encore le bois massif Silhouette dont la conception CONTOUR GUARD permet au bois de réduire de volume sans laisser apparaître des joints d’une autre couleur.
 
Fini lustré, satiné ou mat ?
 
Le fini lustré n’est plus beaucoup utilisé depuis la fin des années 90. Les consommateurs préfèrent l’apparence plus naturelle des finis semi-lustrés, satinés ou mats.
Le lustre n’a pas d’incidence sur la résistance du verni protecteur. Par contre, des égratignures seront plus apparentes sur les finis lustrés. Un fini semi-lustré réfléchit environ 50 % de la lumière qu’il reçoit alors qu’un fini satiné réfléchi environ 30 % de la lumière et le fini mat moins de 10 %. L’essence de bois et la teinte n’ont pas d’impact sur le niveau de lustre recommandé pour votre plancher.
 
Source : Par Yves Perrier