514 942.8977
514 942.8977

Une odeur à lessiver…

Jeudi, 20 avril 2017


 
 
 




La salle de lavage a fait sa place dans l’aménagement des espaces habitables. On y consacre de plus en plus d’espace et on la veut au goût du jour. Fini le coin lavage caché dans le racoin sombre d’un sous-sol. On veut montrer nos beaux électros en leur offrant une place de choix.
 
Avec l’arrivée des super laveuses à chargement frontal aussi intelligentes que nos téléphones cellulaires, on constate une hausse considérable de plaintes de mauvaises odeurs dans les salles de lavage ayant souvent la double fonction de salle d’eau.
 
La dernière histoire sur le sujet est arrivée à un entrepreneur en rénovation. Mandaté pour réaliser une salle de bain/lavage dans le sous-sol d’une résidence, il a exécuté les travaux conformément aux codes et normes de plomberie applicables.
 
Le projet est relativement simple, les sorties de plomberie pour la toilette, la douche, la laveuse et le lavabo sont déjà en place puisqu’elles avaient été prévues au moment de la construction. Par conséquent, les travaux consistent à ériger les cloisons, exécuter la finition des surfaces (murs et plancher) et procéder à l’installation et le raccordement des appareils de plomberie.
 
Les travaux se font sans anicroche et les clients sont pleinement satisfaits de leur espace de lavage et, surtout, de leur nouvelle laveuse à chargement frontal ultra silencieuse. Enfin, fini la laveuse bruyante qui cogne dans le mur chaque fois qu’elle passe au cycle d’essorage.
 
Peu de temps après la fin des travaux, les propriétaires remarquent une odeur récurrente d’humidité désagréable. Soupçonnant une problématique au niveau des travaux de plomberie, ils en font part à l’entrepreneur et s’ensuivent investigation après investigation.
 
Jusqu’au jour où la source des odeurs leur saute au nez ! La laveuse frontale flambant neuve ne se fait pas juste remarquer par sa beauté, mais aussi par son odeur. Contrairement aux laveuses à chargement vertical, les laveuses frontales ne se drainent pas complètement, laissant une quantité d’eau appréciable dans la cuve et dans le caoutchouc servant à étancher la porte. Cette eau stagnante contribue au développement des bactéries qui causent les vilaines odeurs.
 
Plusieurs manufacturiers ont émis des notes techniques à ce sujet et formulé des recommandations auprès des consommateurs. En voici quelques-unes que vous pourrez récupérer pour informer vos clients :
 
  • Laissez la porte et le bac à détergent entre ouvert entre les lavages pour permettre une circulation d’air.
  • De temps à autre, mettez ¼ de tasse de détergent à vaisselle en poudre et une serviette dans la cuve, réglez la machine au cycle sanitaire en utilisant de l’eau chaude.
  • De temps à autre, assurez-vous de mettre en marche l’appareil avec de l’eau chaude. L’utilisation de cycles à eau froide provoque moisissure et pourriture dans le conduit du drain. Les cycles d’eau chaude pourront décomposer les spores de moisissure et garder l’appareil propre.
 
Personnellement, j’utilise le conseil numéro 1 régulièrement et une modification du numéro 3, j’ajoute ½ tasse de vinaigre, et cela fonctionne SUPER bien.
 
Cette chronique en est une parmi tant d’autres, beaucoup de chroniques existent sur le sujet. Si vous voulez en savoir davantage, nous vous proposons une chronique tirée du magazine Consumer Reports (équivalent américain du magazine Protégez-vous).
 
Source : APCHQ.com